Patrimoine, numérique et enseignement en mode projet

Les projets de valorisation patrimoniale présentés sur ce blog ont été réalisés par des étudiant(e)s de l’Université de Lorraine en master 1 et master 2 Histoire, Civilisations, Patrimoine, parcours Patrimoine, Art, Histoire, dans le cadre d’un cours intitulé “Patrimoine et numérique”. Deux constats ont présidé à l’organisation de cet enseignement :

  1. les étudiants en Sciences Humaines et Sociales ne sont guère sensibles (et/ou sensibilisés ?) aux bouleversements épistémologiques provoqués dans leurs disciplines par l’importance nouvelle du numérique ;
  2. comme l’affirmait déjà Emilien Ruiz en 2011, Les « digital natives » ne naissent pas chercheurs… formons-les ![1] : les apprentis historiens de la « génération Y » (1980-2000) et maintenant « génération Z » (depuis 2001) s’adaptent beaucoup plus facilement que leurs prédécesseurs à l’environnement numérique qui nous entoure, mais ils n’ont pas moins besoin d’être formés à des outils spécifiques.

L’ambition du cours est donc double : rappeler aux étudiants l’apport du numérique – au sens large – au patrimoine, qu’il s’agisse de recherche, de conservation, de valorisation ou de la constitution d’une nouvelle forme de patrimoine, le patrimoine nativement numérique ; les initier à quelques outils numériques simples qui puissent leur faire prendre conscience de cette “révolution numérique” dans la sphère patrimoniale et les inviter à la valorisation par le numérique .

Afin d’éviter l’écueil d’un cours trop technique et trop magistral, le choix a été fait d’une pédagogie par projet, une méthode dans laquelle les étudiants sont acteurs et moteurs de leur apprentissage. Ils ont donc été invités à choisir au sein de la région Grand Est, et plus particulièrement en Lorraine, un lieu, un objet ou un bâtiment patrimonial méconnu, avec pour consigne de produire au format numérique une présentation de qualité scientifique, accessible à tout public (grand public et public averti).

Le résultat de leurs séances de travail a largement dépassé mes espérances. La passion de ces étudiants pour leur sujet de recherche ou le patrimoine de leur région d’origine rejaillit dans les productions numériques qu’ils ont présentées à la fin du semestre. Il eût été si dommage de laisser dormir ces réalisations sur mon disque dur …

C’est ainsi qu’est née l’idée de ce blog. Il me semble juste que soient valorisés ces travaux dans lesquels certains se sont tant investis. Présentations interactives, fils Instagram, sites web, parcours interactifs vous invitent à découvrir le patrimoine régional dans sa diversité, de façon interactive et parfois ludique.

Bonne promenade !


[1] http://www.boiteaoutils.info/2011/12/les-digital-natives-ne-naissent-pas/

Église Saint-Laurent de Pont-à-Mousson

Un édifice dans l’ombre de l’abbaye des Prémontrés…

Cette église mentionnée dans les sources dès le début du XIIIe siècle a connu de nombreux remaniements jusqu’à nos jours. Son architecture, ses vitraux, son retable et bien d’autres éléments sont dignes d’intérêt mais restent méconnus : la renommée de Pont-à-Mousson est en grande partie fondée sur l’établissement des Prémontrés.

Nous avons choisi de valoriser cet édifice religieux grâce aux outils numériques. L’ambition du projet consistait à proposer une visite interactive par le biais d’un genially (un support de présentation ludique) intégré sur tablette, disponible dans l’église.

Pour la visite c’est par ici…

Patrimoines lorrains

Ce carnet vise à faire connaître les projets menés par des étudiant(e)s de master (M1 et M2 Histoire, Civilisations, Patrimoine, parcours Patrimoine, Art, Histoire) de l’Université de Lorraine. Leurs travaux ont été menés dans le cadre d’un cours intitulé “Patrimoines et numérique” et participent à la valorisation numérique du patrimoine lorrain (mobilier, monumental, écrit, culturel, etc.). Ils offrent à un large public l’accès à des informations scientifiques de qualité, sous des formats très divers (jeux de piste interactifs, fils instagram, présentations interactives, sites web, etc.).
Les billets rédigés par les étudiants seront à la fois une présentation réflexive de leur démarche (choix opérés, objectifs, résultats, limites) et une invitation à découvrir l’objet patrimonial étudié.

Valorisation numérique des patrimoines lorrains