L’empreinte des frères André à Nancy, un témoignage de la modernité artistique

Découvrez notre émission radiophonique, intitulée Le Masque et la Truelle, dont le nom s’inspire de celui du programme de Jérôme Garcin, le Masque et la Plume.

Nous mettons ici nos connaissances au service d’un sujet qui nous tient à cœur : la valorisation et la préservation des travaux des deux frères architectes nancéiens, Jacques André (1904-1985) et Michel André (1905-1975). En effet, ils sont encore méconnus dans notre région alors que leur place dans l’histoire de l’architecture est importante et reconnue. Ainsi, sans le savoir, vous passez chaque jour devant l’une de leurs créations : le Musée des Beaux-Arts de Nancy, le Muséum-Aquarium, le Campus Lettres et Sciences Humaines et bien d’autres encore.

Ce manque de reconnaissance a conduit certaines de leurs œuvres à des délaissements, voire des destructions, par simple manque de renseignements, auxquels nous avons dû faire face, pour vous présenter un contenu complet et qualitatif. En effet, il est désormais temps que l’on s’intéresse à cette architecture, certes plus singulière peut-être, mais qui présente un intérêt patrimonial comme le démontrent les labels reçus.

De ce fait, nous tentons dans ce format de 23 minutes de vous apporter tout ce que vous devez savoir sur les architectes de notre ville de Nancy, qui n’a pas fini de vous surprendre par sa variété architecturale. Nous voulons sensibiliser un large public à l’oeuvre des deux frères grâce à ce format audio, qui vous permettra d’en apprendre un peu plus, tout en vous divertissant.

Il est vrai que le confinement nous a empêchés de nous rendre sur place pour prendre nous-même les photographies nécessaires à ce projet. Cependant, la crise sanitaire apparaît alors comme un prétexte pour vous faire voyager, sans sortir de chez vous. Nous vous invitons donc à découvrir non seulement la ville de Nancy et ses alentours mais également la modernité artistique au XXe siècle. 

Parce que notre patrimoine est important, et qu’il faut le conserver pour les générations futures, il faut impérativement élever nos voix ensemble et partager nos connaissances, pour ainsi soutenir ce qui compte pour nous. Notre culture, c’est notre richesse, elle doit être préservée des destructions.

Bonne écoute ! 

Auteurs : Sarah Coudray, Quentin Coquillat et Victoria L’Homme


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Victoria L'Homme (27 novembre 2020). L’empreinte des frères André à Nancy, un témoignage de la modernité artistique. Patrimoines lorrains. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/sr5w


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search